Histoire et anecdotes sur le prénom Matthieu

  1. Accueil
  2. Fiche
  3. Origine
  4. Éthymologie
  5. Orthographes
  6. Histoire
  7. Psychologie
  8. Statistiques
  9. Évangile
  10. Saint Matthieu
  11. Célébrités

Matthieu est la graphie française du nom de l'auteur du premier Évangile.
Cela explique le rayonnement considérable de ce prénom qui, dès le XIe siècle, se rencontre avec une grande fréquence. Sans jamais disparaître des registres paroissiaux ni de l'état civil, il a connu au XIXe siècle une baisse de faveur et ne retrouva son dynamisme qu'à partir de 1920. Son succès a été croissant jusqu'à aujourd'hui. Il a figuré pendant plus de quinze ans (de 1978 à 1994) au palmarès des prénoms masculins. Ce beau parcours s'est accompagné de l'introduction en France de nombreuses variantes étrangères, en particulier Mathis, qui continuent pour la plupart à accroître cette diffusion. Saint Matthieu était un percepteur d'impôts de Capharnaüm, en Galilée, lorsque Jésus le vit et lui ordonna de le suivre ; ce qu'il fit aussitôt pour devenir l'un de ses douze apôtres. Dès lors il ne le quitta plus, notant avec une précision remarquable toutes ses paroles : ce sera le premier Évangile, sans doute écrit d'abord en araméen avant d'être traduit en grec. Après la Pentecôte, la tradition affirme qu'il serait allé évangéliser l'Éthiopie où il serait mort martyr.

Frappé par la lecture du Pape Jean XXIII, en visite à Assise en 1963, Pier Paolo Pasolini tire un film de l'Evangile selon Saint Matthieu. Le réalisateur, marxiste et laïque obtient le Grand Prix 1964 de l'Office Catholique International du Cinéma (OCIC) pour son oeuvre.

Valid XHTML 1.0 Strict